Un homme effectuant une randonnée en forêt.
Photo : AscentXmedia / iStock

La planification de la retraite tend à être observée à travers le prisme du couple, du revenu à la planification successorale, comme si chaque épargnant faisait vie commune. Sans l’apport d’un conjoint contribuant aux finances du ménage, les personnes vivant seules doivent être vigilantes à cette étape de la vie. Voici trois éléments clés à considérer pour vos clients célibataires, selon Barron’s.

1. PROTÉGER LE REVENU

David Schneider, fondateur de Schneider Wealth Strategies, estime que la protection du revenu doit être primordiale pour les personnes vivant seules. Cela signifie se doter d’une assurance invalidité. « Votre plus grand atout pourrait être votre capacité à gagner un revenu, et si vous êtes seul, la protection de celui-ci est extrêmement importante », dit-il, notant que l’assurance invalidité peut être éliminée à la retraite.

2. INVESTIR DANS L’AVENIR

Nancy Tengler, directrice des investissements chez Laffer Tengler Investments, et Craig Bolanos, pdg de Wealth Management, remarquent que les célibataires ont tendance à être plus prudents avec leurs placements, ce qui peut limiter la façon dont leur argent peut travailler pour eux à long terme.

Craig Bolanos affirme que les célibataires sont circonspects de nature parce qu’ils savent qu’il n’y a pas de partenaire pour les aider en cas de problème. « Cela fait simplement partie de la nature humaine », dit-il.

Pour sa part, Nancy Tengler affirme que les gens vivant seuls doivent disposer des fonds nécessaires pour prendre soin d’eux-mêmes à la retraite, et recommande d’avoir une exposition saine aux actions, en se concentrant sur des sociétés de haute qualité afin de réduire le risque. Elle estime qu’en pareille situation, un portefeuille devrait être composé de 70 % d’actions et de 30 % d’obligations. Ce qui est plus élevé que le portefeuille classique de 60/40, mais les rendements des titres à revenu fixe sont actuellement trop faibles pour donner la croissance nécessaire pour rester en avance sur l’inflation.

3. REMBOURSER LES DETTES

Rembourser la dette est de plus haute priorité pour les célibataires que pour les couples, car ils sont seuls sur le plan du revenu et parce que la dette peut rapidement devenir incontrôlable. Nancy Tengler dit qu’il est tentant de maintenir la dette en cours dans le contexte actuel de taux d’intérêt bas, mais qu’il ne faut pas le faire. « Soyez très discipliné si vous avez une dette impayée. Mettez-vous sur un programme de paiement et respectez-le », explique-t-elle.

Les experts recommandent aussi aux personnes célibataires d’avoir un plan détaillé très clair, qui mentionne les dispositions à prendre en cas d’invalidité ou de décès, et qui nomme une personne précise pour la gestion de leur patrimoine.